jeudi 15 décembre 2016

#EuroSkills2016 : triomphe de l’intelligence de la main !

Apprentissage

Communiqué de presse de Daniel Auguste, Président du Collectif Marianne du 15/12/2016

Les EuroSkills (Olympiades des Jeunes Apprentis) mettent à l’honneur, tous les deux ans, l’ensemble des métiers du quotidien.
 
L’intelligence de la main y est magnifiée, car ce concours promeut toutes les valeurs du sport de compétition : effort, abnégation, agilité, finesse, professionnalisme et esprit collectif.

Cette année, la France s’est hissée à la troisième place avec dix médailles (quatre d’or, trois d’argent, trois de bronze) et huit médailles d’excellence.

Notre nation s’est fait remarquer dans les domaines aussi variés que la cuisine, le carrelage, l’ébénisterie ou encore l’esthétique.

Plus qu’un concours international, ces EuroSkills nous interrogent sur la place des métiers de l’apprentissage dans le paysage économique français.

La France compte environ 400.000 apprentis, à noter qu’en 2015 nous avons enregistré une hausse de 2,1% du nombre de contrat d’apprentissage, et pourtant nous savons que 27% de ces contrats d’apprentissage ont été rompus avant leur terme. La principale cause de cet échec vient du fait qu’aucun des gouvernements successifs n’a pris en main la question de la sécurisation des parcours d’apprentissage. La conséquence de cet abandon des pouvoirs publics, la plus dramatique, est qu’un apprenti sur cinq abandonne définitivement le cursus d’apprentissage. 21% de nos jeunes apprentis décrochent définitivement car aucun des organismes chargés de les accompagner n’est réellement compétent pour répondre à la fois aux problèmes liés à la scolarité, et à la fois aux problèmes liés à l’apprentissage lui-même.

Ces problèmes de coordination sont engendrés par le millefeuille administratif des organismes chargés de l’apprentissage. Les différents acteurs qui sont censés accompagner l’apprenti, et qui ne travaillent pas ensemble, ne peuvent pas lui donner de réponses pédagogiques personnalisées. Il faut prendre également conscience du déficit d’image dont souffre l’apprentissage en France.

Trop nombreux sont les parents et les professeurs qui considèrent l’apprentissage comme une voie de garage. Les métiers de la main sont dévalorisés par un système scolaire et d’enseignement supérieur qui a fait le choix du « tout bac, tout licence, tout master ».

L’inflation des diplômes isolent nos apprentis, qui représentent pourtant l’écrasante majorité des forces vives de la nation de demain.

Le Collectif Marianne tient tout d’abord à s’indigner du traitement médiatique de ces EuroSkills. Peu de médias ont couvert cet évènement international, qui devrait pourtant nous remplir de fierté. Quel bonheur de voir la joie de nos jeunes soudeurs, plombiers et menuisiers lorsqu’ils ont pu montrer au reste du monde le savoir-faire et l’excellence française.

De plus, nous devons prendre conscience que ces métiers ne sont pas ou peu délocalisables. Pourvoyeurs d’emplois directs, les filières d’apprentissage sont actuellement en déficits d’étudiants.

La renaissance de ces filières passera par la revalorisation salariale et sociale de ces métiers du quotidien.

La France apaisée que souhaitent les patriotes est une France où l’intelligence de la main ne sera plus traitée comme le parent pauvre de l’Enseignement Supérieur français.

La mise en place de Classes Préparatoires aux Grandes Écoles Professionnelles, proposition du Collectif Marianne, va dans le sens de la promotion de l’excellence et du maintien du savoir-faire français sur le territoire de la République.

Ces C.P.G.E.P sont destinées à former, sur la base du mérite, les talents de demain dans le domaine de l’innovation ou des métiers de tradition.

L’apprentissage est un espoir pour le redressement économique français, pour cela il faut nécessairement mettre fin à la directive des travailleurs détachés et instaurer le patriotisme économique.

Nos entrepreneurs doivent privilégier les apprentis français, car l’État les y aide et encourage, plutôt que de se tourner vers une main d’oeuvre étrangère à bas coût.

La France apaisée est une France de réconciliation, une France où les talents de chacun sont reconnus, promus et défendus.

Front National