jeudi 8 décembre 2016

La barbarie à l’école

Laupies Valérie officielle

Communiqué de Presse de Valérie Laupies, Membre du Bureau Politique du Front National du 08/12/2016

A la Pointe Rouge à Marseille, devant le lycée Poinso-Chapuis un élève de 16 ans a été poignardé à mort par un de ses camarades jeudi 1er décembre. Le quotidien La Provence s’interroge sur le criminel en ces termes : « un garçon tranquille, sans histoire».Quant aux cadres de l’Education nationale, ils réclament davantage de moyens.

Cette ritournelle en guise d’analyse n’est plus recevable à l’heure où la situation est tragique. Jusqu’où la barbarie doit-elle aller pour que nos gouvernants réagissent de façon responsable ? La première des causes en est le laxisme de l’Education nationale, institution pour laquelle c’est la sanction qui est considérée comme un acte de violence et non pas le comportement des enfants et des adolescents … Le communautarisme aussi est un facteur important de destruction de l’Ecole puisque de véritables clans se sont formés au sein même de certains établissements scolaires.

Pourtant nous ne devons pas nous laisser séduire par les incantations de François Fillon en matière d’AUTORITE. Ce candidat aux élections présidentielles est davantage attaché aux directives européennes qui consistent à « former un citoyen mobile », « à éduquer à la citoyenneté par un dialogue interculturel ». Des indices : M. Fillon ne remet pas en cause les cours d’arabe dans les établissements d’éducation prioritaire d’une part, il encourage les revendications communautaristes par l’intrusion des parents dans le fonctionnement des établissements d’autre part.

Marine Le Pen  elle, supprimera le dispositif ELCO (Etude de la Langue et de la Culture d’Origine) et instaurera un système de sanctions dans les écoles.

Front National