dimanche 4 décembre 2016

Ségolène Royal fait l'éloge de Fidel Castro et essuie de vives critiques

Royal PS

Ségolène Royal s’est attiré les foudres de nombreux membres de l'échiquier politique. Certains ont critiqué les propos de la ministre de l'Environnement tenus le 3 décembre à Cuba au sujet Fidel Castro. Celle qui représente la France aux funérailles de Fidel Castro, ce dimanche 4 décembre à Santiago de Cuba, a défendu le bilan de l’ex-dirigeant, décédé le week-end dernier à l’âge de 90 ans. La ministre de l’Environnement, qui a qualifié Castro de "monument de l'Histoire", a estimé que grâce à lui "les Cubains ont récupéré leur territoire, leur vie, leur destin" et "se sont inspirés de la Révolution française sans pour autant connaître la Terreur". Elle a aussi jugé qu’il y avait eu "beaucoup de désinformation" sur les violations des droits de l'Homme reprochées par l'ONU et l'opposition au régime.

C'est "tellement énorme" que c'est "pire" qu'une faute politique, a estimé François Bayrou sur iTélé. "Si la longue file des fusillés, des exilés, de ceux qui ont été mis en prison par le régime que Mme Royal exalte se présentait devant elle, elle rougirait", a ajouté le président du MoDem. Le Front National n’a pas manqué l’occasion de critiquer à son tour un membre du gouvernement. "Ce qu'a dit Ségolène Royal manque de mesure, de lucidité et de respect pour l'ensemble des victimes, incontestables et incontestées, de ce régime", a lancé Florian Philippot, numéro deux du FN. Des parlementaires du parti Les RépublicainsThierry Mariani et Guillaume Larrivé, ont aussi fait part de leur mécontentement sur Twitter. Tout comme François de Rugy Député écologiste réformiste et candidat à la primaire organisée par le PS.

Mais si tous semblaient afficher gêne et mécontentement, il en est un qui s'est enthousiasmé de la déclaration de Ségolène Royal à l'encontre de Fidel Castro. Jean-Luc Mélenchon, candidat de la "France insoumise", ravi, a remercié Ségolène Royal dans l'émission Dimanche en politique de France 3. "Je dis merci à Ségolène Royal d'avoir, en forçant un peu le trait, rétablit un petit peu l'équilibre", a-t-il affirmé. "Fidel Castro mérite mieux que cet opprobre qui lui est fait constamment".

Ségolène Royal a pour sa part réagi dimanche 4 décembre à la polémique suscitée par ses propos, une polémique qu'elle juge "déplacée". La ministre a appelé au "respect" le jour-même des funérailles de Fidel Castro à Santiago de Cuba. "Je pense que cette polémique n'a pas lieu d'être. Le jour des funérailles je pense qu'il y a un respect à avoir à l'égard de tout un peuple et de tout un pays qui est en train justement de s'ouvrir et d'évoluer", a-t-elle déclaré.

Par François Quivoron le 04/12/2016

RTL