mercredi 14 décembre 2016

Vote à 16 ans : la position du Front National de la Jeunesse


Communiqué de presse de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse et Membre du Bureau Politique du FN du 14/2/2016

Après la suggestion de François Fillon de faire voter les jeunes deux fois, suite aux résultats du Brexit, s’ajoute, aujourd’hui, à la liste des réformes électoralesou électoralistes- le vote à 16 ans. Les jeunes et très jeunes plaçant déjà Marine Le Pen en tête de leurs intentions de vote, le Front National de la Jeunesse pourrait voir d’un bon œil la mise en œuvre d’une telle mesure. Il n’en est rien.

Au-delà de cette simple proposition, c’est en réalité de la perte de confiance entre les jeunes citoyens et le politique qu’il faut débattre. Non, les jeunes ne fuient pas les urnes par manque d’intérêts, de volontés, ou d’informations. Bien au contraire, notre génération est d’autant plus politisée qu’elle a aujourd’hui accès à un nombre très importants d’informations politiques, économiques, culturelles par le biais d’internet. Je pense en particulier au travail pédagogique mené par les Youtubers.

Une partie de notre génération fuit les urnes, car elle sait justement pour quelle raison elle ne peut garder confiance en des partis et des personnalités qui n’ont respecté aucune de leurs promesses, car elle reste en quête d’une véritable alternative politique qu’incarne Marine Le Pen.

Voilà, la seule réalité.

En outre, pour les jeunes de 16 à 18 ans souhaitant s’engager davantage, le Front National de la Jeunesse propose d’améliorer le dialogue entre l’exécutif et les mouvements et associations de jeunesse –une partie de celles-ci ayant été ignorée par le gouvernement lors du débat autour de la Loi Travail-, d’encourager l’engagement associatif, et de renforcer le lien intergénérationnel –notamment par le logement intergénérationnel pour étudiants et seniors. Un ensemble de mesures nécessaires mais qui n’auront de sens qu’à la condition d’une souveraineté nationale et populaire retrouvées, d’une Assemblée nationale élue à la proportionnelle intégrale, et d’un référendum d’initiative populaire réel.

Front National de la Jeunesse