mercredi 18 janvier 2017

Appeler la police ne sera plus gratuit

Police 17 1

Comme d'autres administrations, la Préfecture de police de Paris va prochainement mettre en place une surtaxe des appels. Il faudra dorénavant payer pour avoir accès aux différents services de police, sauf pour les urgences.

Les appels téléphoniques à la Préfecture de police de Paris seront très bientôt surtaxés. C'est ce que révèle Le Parisien . Un nouveau numéro de téléphone unique (le 34 30) va remplacer le standard général de la préfecture de police mais également de l'ensemble des commissariats de la capitale. L'appel à ce numéro coûtera 6 centimes par minutes aux usagers, en plus du coût habituel de communication. Le basculement vers le 34 30 devait se faire cette semaine mais des «raisons techniques» font qu'il a été repoussé d'au moins un mois.

Les appels au 17-police secours, aux services de la police judiciaire et à celui des passeports se feront toujours sur des numéros dédiés non-surtaxés. Mais les quelque 450.000 autres appels annuels seront gérés par la Pfanu, Plateforme des appels non-urgents, et auront droit à la taxe supplémentaire.
Rationaliser la gestion des appels

Cette démarche a pour vocation à compenser les coûts d'installation et de maintenance de la  nouvelle plateformeque mise en place par Prosodie-Capgemini. Elle devrait également permettre de rationaliser la gestion des appels et de décharger les fonctionnaires des commissariats.

La Préfecture de police assure dans Le Parisien qu' «il ne s'agit évidemment pas de faire des profits» mais «d'une mesure d'autofinancement pour moderniser [leur] système de traitement des appels non urgents».

D'autres administrations comme la Caisse d'allocation familiale de Paris, la Caisse primaire d'assurance maladie et la mairie de Paris prélèvent d'ores et déjà une surtaxe sur chaque appel.

Le Figaro