dimanche 29 janvier 2017

Assistants Parlementaires européens : manœuvre persécutoire

Gollnisch Bruno

Communiqué de presse de Bruno Gollnisch, député FN au Parlement européen du 28/01/2017

La presse a fait état de ce qu’un administrateur du Parlement européen, agissant à l’instigation de M. Schulz, ancien président socialiste de cette institution, prétend me réclamer le remboursement de six années de salaires d’un de mes anciens assistants. Et ce au seul prétexte qu’il aurait aussi coopéré avec mon collègue parlementaire Jean-Marie Le Pen, de façon pourtant légale, normale, et publique.

Cette « décision » a été prise sans même avoir entendu ni mon assistant ni moi-même, et au mépris de tous les principes juridiques. Elle fait partie d’une persécution visant sans exception tous les opposants à l’Euro-Mondialisme, relayée par des « fuites » orchestrées, et donnant lieu à des articles et dépêches approximatives tant sur les chiffres que sur le fond.

J’ai prouvé abondamment le travail réel de mon collaborateur pour mon compte, par constat d’huissier et par plus de 600 pages de documents, à la disposition des commentateurs honnêtes. J’ai déféré cette décision aux questeurs du Parlement et à la Cour de Justice de l’Union européenne de Luxembourg. J’en réclame l’annulation, et des dommages-intérêts compensant le préjudice de cette procédure inique téléguidée par des adversaires politiques.

Bruno Gollnisch