mercredi 18 janvier 2017

Baisse de la natalité : une conséquence de la politique anti-familles du gouvernement

Bay PSénat 040416

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 18/01/2017

D’après le bilan démographique annuel dévoilé ce mardi par l’Insee, la France voit ses naissances et son indice de fécondité baisser en 2016 pour la seconde année consécutive. Ce sont ainsi 14 000 bébés de moins qu’en 2015 qui sont nés, alors même que 2015 avait déjà été marquée par 20 000 naissances de moins que l’année précédente, l’indicateur conjoncturel de fécondité s’établissant à 1,93 enfant par femme, contre 1,96 en 2015, et 2 en 2014.

Cette baisse importante de la natalité est la conséquence de la politique familiale calamiteuse du gouvernement socialiste. En ne cessant de rogner sur le budget consacré à la famille, en baissant le plafond du quotient familial, et en supprimant le principe de l’universalité des allocations familiales, la gauche au pouvoir n’a fait que favoriser le déclin des naissances. Dans le même temps, elle a fait le choix de l’immigration massive

Notre pays a besoin d’une natalité dynamique pour faire face aux défis de demain, notamment concernant les retraites, et ce n’est sûrement pas François Fillon, dont le programme frappera durement les familles – de l’augmentation de la TVA au démembrement de la Sécurité sociale – qui apportera la réponse nécessaire. Il est urgent de mettre en œuvre une véritable politique au service des familles, notamment en rétablissant l’universalité des allocations familiales, ou encore par la création d’un revenu parental.

Front National