lundi 2 janvier 2017

Baisse des moyens de surveillance de l’espace maritime français : il faut d’urgence réaffirmer la souveraineté de la France !

Philippot officiel 1

Communiqué de presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National du 02/01/2017

Patrick Boissier, patron du Groupement des industries de construction et activités navales, s’est récemment ému de la baisse des moyens de surveillance de l’espace maritime français. Ces moyens sont en effet dérisoires, puisque le nombre de patrouilleurs représente à peine « l’équivalent de deux voitures de police pour surveiller tout le territoire ». La loi de programmation militaire des socialistes prévoit même un nouvel affaiblissement puisque le nombre de frégates de surveillance passera de 24 à 18 d’ici 2025.

Cette situation n’est pas tenable dans une zone immense, forte de 11 millions de kilomètres carrés et aux ressources considérables : les intrusions se multiplient, le trafic de drogue prospère et l’immigration clandestine s’accélère. Il y a donc urgence à réaffirmer la souveraineté de la France !

Les forces de présence doivent être renforcées, en accélérant la livraison des bateaux, en renouvelant un matériel vieillissant et en reconstituant les effectifs de Police aux Frontières détruits sous le quinquennat Sarkozy-Fillon. Le développement de moyens aériens modernes (drones, avions) doit aussi être envisagé, afin d’épauler efficacement la Marine nationale dans ses missions. Une augmentation sensible du Budget de la Défense est ainsi indispensable.

La sécurisation revêt une importance stratégique dans ces espaces qui font de la France la seconde puissance maritime mondiale. L’affirmation de notre souveraineté permettra à la fois de dynamiser l’Outre-mer et de profiter de cet incroyable patrimoine. C’est toute l’ambition de Marine le Pen.

Front National