jeudi 19 janvier 2017

Délinquance et criminalité en hausse : les choix politiques des gouvernements successifs tuent

Bay 1er mai 2016

Communiqué de Presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 19/01/2017

Les chiffres du service statistique du ministère de l’Intérieur (SSMI) pour l’année 2016 sont sans appel : la délinquance et la criminalité continuent leur progression. On y apprend notamment que les violences physiques et sexuelles sont à un « niveau élevé » (+11%), que le nombre d’homicides augmente de 2% pour atteindre 892, et que les cambriolages de logement bondissent de 4%, soit 243.500 en 2016.

Pour tenter de masquer l’explosion de l’insécurité, on notera que le gouvernement fait l’impasse sur les chiffres des homicides en outre-mer, se contentant de donner ceux de la France hexagonale. Et pour cause, les vols avec armes (armes à feu, armes blanches ou par destination) sont par exemple sept fois plus fréquents en 2016 en outre-mer qu’en métropole.

L’ensauvagement de la société française est une réalité qu’il n’est plus possible de nier. Elle affecte un nombre croissant de nos compatriotes. Les coups de mentons électoralistes et autres exercices de communication de Messieurs Cazeneuve et Le Roux ne peuvent la masquer. Notre pays est aujourd’hui meurtri par des années de laxisme d’Etat. Que l’on pense aux 12 500 suppressions de postes dans les forces de l’ordre opérées sous François Fillon ou aux funestes lois Dati puis Taubira, les gouvernements successifs (ex-UMP et PS) portent une écrasante responsabilité dans cette situation dramatique.

Seul le réarmement moral, humain et matériel de nos forces de sécurité adossé à une politique de tolérance zéro et d’arrêt de l’immigration massive, permettra de réduire réellement l’insécurité générale qui frappe depuis trop longtemps.

Front National