jeudi 26 janvier 2017

Délocalisation de Whirlpool: désarroi industriel et social à Amiens !

Monot FN 2

Communiqué de Presse de Bernard Monot, Député français au Parlement européen, Stratégiste économique du Front National du 26/01/2017

Amiens, ville qui fut le cœur de la florissante industrie picarde, va subir un nouveau coup dur avec l’annonce par Whirlpool de la fermeture en 2018 de son usine qui emploie 290 ouvriers, employés, cadres ainsi que des centaines de salariés de ses sous-traitants.

Le géant américain Whirlpool va tout simplement transférer son activité de machines à laver en Polognehors zone euro – pour être plus compétitif dans l’hinterland de l’UE avec un SMIC polonais à 430 Euros par mois. L’objectif étant surtout de maximiser sa rentabilité financière grâce à une production « low-cost ».
Il est loin le temps où la Mère Denis vantait les vertus du lave-linge Vedette de notre champion national le Groupe Brandt. De faillites en restructurations par des investisseurs étrangers, l’industrie française du gros électroménager a disparu depuis près de 30 ans.

Comment en est-on arrivé là ? Avec le dogme du libre-échangisme forcené de la Commission Européenne et l’abaissement de toutes les protections douanières aux frontières nationales de la France, la concurrence déloyale internationale s’est déchainée contre nos industries.

Le modèle économique ultralibéral et mondialiste de l’UE est mortifère pour notre patrie.

A l’heure où le nouveau Président américain, D. Trump et le Premier Ministre Britannique, T. May, montrent la voie d’un modèle de patriotisme économique et du protectionnisme intelligent pour dire « ça suffit » aux pays qui ont dévastés l’industrie de leur pays, il est grand temps en France de faire de la ré-industrialisation notre priorité absolue, avec Marine Le Pen.

Front National