lundi 9 janvier 2017

Expulsée en 2013 avec sa famille, Leonarda Dibrani va "revenir en France"

Dibrani

Elle a été au centre d'une affaire qui a marqué le début du quinquennat de François Hollande. Son cas avait provoqué des manifestations de lycéens et Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieuravait failli démissionner.

En octobre 2013, Leonarda, une collégienne rom de 15 ans, avait été expulsée avec sa famille alors qu'elle était en sortie avec son école. Une méthode qui avait indigné une partie de l'opinion publique et de la classe politique, allant même jusqu'à pousser François Hollande à lui proposer de revenir en France pour y continuer ses études mais sans sa famille. Proposition qu'elle avait refusée en direct à la télévision. 

Après trois ans sans nouvellesBFMTV l'a contactée. La jeune fille vit désormais en Croatie, près de Zagreb, avec sa famille. "J'ai habité au Kosovo sept ou huit mois", a-t-elle indiqué avant d'ajouter qu'elle dispose désormais d'un passeport croate, tout comme sa mère et ses frères.

La jeune fille a dépeint une vie "assez difficile" : "Mes parents ne travaillent pas, je n'ai pas de travail, je ne vais pas à l'école, je n'ai rien. On n'a pas de chauffage, on n'a pas de lumière, on n'a pas d'eau chaude", a-t-elle déploré, précisant qu'elle doit se rendre chez une amie pour prendre un bain.

Maintenant qu'elle possède un passeport croate, Leonarda est une citoyenne européenne et peut donc circuler librement. "Je peux revenir en France quand je veux !", a-t-elle lancé tout sourire, indiquant qu'elle souhaitait revenir pour "remercier les gens qui [l']ont aidée quand [elle] avai[t] des problèmes". Et quand la journaliste lui a demandé si elle souhaitait adresser un message aux Français, Leonarda a rétorqué du tac au tac : "On va se voir bientôt !".

Par Philippe Peyre le 09/01/2017


Note BYR : Marine vite !!!