mardi 31 janvier 2017

"Hors-Système" ?

Macron Grimace

Ces derniers jours, surtout au soir de la primaire du PS qui aura vu la victoire de Benoît Hamon et de "sa" gauche "bien à gauche" sur Manuel Valls et les péripéties de François Fillon, j'entends certains commentateurs qui se démultiplient sur les chaînes de télévision et les stations radio, estimer que les Français vont probablement à présent se tourner en masse vers Emmanuel Macron, candidat "hors-système" à les entendre...

Creusons un peu le parcours du candidat à la présidence.

Titulaire de l'Inspection des finances au sortir de sa formation à l'ENA en 2004, il se met en disponibilité de la fonction publique pour rejoindre la banque d'affaire Rotschild en 2008 pour en être nommé associé deux ans plus tard, puis il est désigné gérant ( en février 2012, il prends 41% du capital de Lesieur Cristal, une filiale du groupe Avril, dont le président du conseil d'administration n'est autre que "l'ami" du FN et président de la FNSEA, Xavier Beulin...

Il en profite pour devenir ...millionnaire.

Banquier d'affaire, gérant d'entreprise...ce qu'il ne l'empêche pas de se voir nommé par décret en 2010 membre de la Commission pour la libération de la croissance française, présidé par Jacques Attali qui avait pondu des rapports au président Sarkozy plus ultra-libéraux les uns que les autres.

La suite , on la connaît mieux puisque dès le mois de mai 2012, ayant rejoint la fonction publique, il est apporté dans les bagages de François Hollande au palais présidentiel où il occupe le poste de Secrétaire général adjoint de l'Élysée, jusqu'en 2014 où au pied levé il remplace Arnaud Montebourg à Bercy dans le gouvernement de Manuel Valls.

Ah oui, j'oubliais, en 2007, il a bien faillit devenir le directeur de cabinet adjoint du Premier ministre de Nicolas Sarkozy, François Fillon...

"Hors-système", Emmanuel Macron, vraiment ?

GS