vendredi 27 janvier 2017

Le plan de relance des autoroutes doit bénéficier aux Français, pas à Vinci

Marine Fréjus 2016 2

Communiqué de presse de Marine Le Pen du 27/01/2017

La précipitation avec laquelle le gouvernement a bouclé un deuxième plan de relance des autoroutes, évalué à 800 millions d’euros, six mois après son annonce, laisse perplexe, alors que le premier bénéficiaire des travaux, le groupe Vinci, contrôle également plus de la moitié des autoroutes de France.

Ainsi, non seulement Vinci va récupérer une grosse partie des marchés de travaux publics, financés pour moitié par les collectivités locales, pour moitié par une nouvelle augmentation du prix des péages, mais va également jouir de l’exploitation du produit de ces mêmes travaux pendant les années à venir.

Ce mélange des genres rappelle la spoliation dont ont été victimes les Français lorsque les gouvernements successifs ont privatisé les sociétés d’autoroutes, et transféré de ce fait leurs bénéfices colossaux à des groupes privés.

Dans le cadre de mon projet présidentiel, je proposerai la nationalisation des sociétés d’autoroutes pour réparer cette trahison de leurs intérêts. Les autoroutes ont été financées par eux, elles sont le patrimoine de tous les Français et il est parfaitement scandaleux que la rente qui en découle ne leur revienne pas. Cette renationalisation permettra de mettre fin à l’inflation du tarif des péages et de financer les travaux d’infrastructure indispensables à l’entretien et à la modernisation de nos axes autoroutiers.

Front National