mardi 31 janvier 2017

Les lycées parisiens, nouveaux terrains de jeu de la racaille

Policier 3

Communiqué de presse de Wallerand de Saint Just, Président du groupe FN-IDF Bleu Marine au Conseil régional d’Ile-de-France du 31/01/2017

L’après-midi du 30 janvier a vu un véritable déchaînement de violence dans plusieurs lycées parisiens. Cela commence par un jeune poignardé à mort devant le lycée Charles De Gaulle. Puis par un groupe forçant l’entrée du lycée Maurice Ravel en blessant le proviseur et son adjoint. Enfin par un adolescent tabassé devant le lycée Paul Valéry. De source policière, tous ces événements sont liés et s’apparentent à des règlements de compte entre bandes rivales.

Les lycées parisiens sont donc devenus le théâtre de l’explosion de l’insécurité dans certains quartiers de la capitale et de l’épanouissement de la délinquance et des phénomènes de bande à force de laisser faire et de laxisme judiciaire. Bien loin d’être les sanctuaires qu’ils devraient être, nos lycées sont devenus les points de repère et de regroupement de toute cette racaille.

Les élus franciliens du Front National apportent naturellement leur complet soutien aux personnels des établissements visés par ces règlements de compte. Nous demandons également le renforcement urgent de la sécurisation de ces établissements, mais surtout de leurs abords, principal point de faiblesse de la politique de l’exécutif régional. Nous demandons également une présence policière accrue à proximité des établissements identifiés à risque. En attendant une politique pénale enfin à la hauteur une fois Marine Le Pen élue à la présidence de la République.

Front National