mercredi 4 janvier 2017

L’Île-de-France, championne de l’insécurité

Lacapelle JL

Communiqué de Wallerand de Saint Just président du groupe FN-IDFBleuMarine au conseil régional d’Île de France et de Jean-Lin La Capelle, conseiller régional et membre de la commission « sécurité » du 04/01/2016

Selon la dernière étude de l’ONDRP portant sur l’année 2015, dans le palmarès de tête des départements subissant le plus l’insécurité, se retrouvent Paris et la Seine-Saint-Denis, juste derrière la Guyane. L’Île-de-France remporte encore une fois la palme de la délinquance, mais aussi des inégalités face à l’insécurité.
Sans surprise, mieux vaut vivre dans les endroits les plus inaccessibles financièrement à la majorité pour pouvoir espérer un minimum de tranquillité. L’insécurité a aussi un impact alarmant sur l’industrie touristique : le 1er arrondissement est le plus criminogène d’Île-de-France, suivi par le 8ème arrondissement, tous deux points centraux du tourisme francilien. Comment s’étonner ensuite que les touristes fuient massivement la capitale ?

Les franciliens sont donc bien les premières victimes d’années de dérives politiques et d’explosion de l’insécurité. De madame Dati à madame Taubira, le sentiment d’impunité a enhardi la racaille, coupant des pans entiers de territoire de la protection due à chacun par la République. L’immigration massive dont notre région est la première cible n’a fait que renforcer ce constat, les arrondissements victimes des campements sauvages de migrants figurant naturellement dans le palmarès de tête.

Les agitations médiatiques de Valérie Pécresse, confondant son poste avec celui du fantomatique ministre de l’Intérieur, n’y changeront rien. C’est d’un retour global de l’autorité de l’Etat et d’une politique nationale de lutte sans merci contre la délinquance dont a besoin notre Région.

Une évidence que seule sera à même de mettre en œuvre Marine Le Pen.

Front National