jeudi 26 janvier 2017

Marine Le Pen va présenter 140 engagements pour la présidentielle

Marine 2017 siège

Pas question, dit-on au QG de campagne de Marine Le Pen, de produire un programme de 300 pages que personne ne lira. Ce sont donc 140 engagements que prendra, début février à Lyon, la candidate FN. Le travail est terminé, les équipes de campagne sont en train de relire encore et encore le document final dans les locaux du faubourg Saint-Honoré, où chacun arbore désormais une petite rose bleue à la boutonnière, comme la candidate elle-même...

Ces 140 engagements seront rendus publics à Lyon le 4 février au matin, lors de l’arrivée des participants à la Convention présidentielle, dans les locaux où s’était déroulé le dernier congrès du Front National, en novembre 2014. Ils seront regroupés sous sept grandes rubriques, déclinant sept qualificatifs pour la France, par exemple « une France libre », « une France juste » ou « une France durable » (thème de la conférence que doit prononcer Marine Le Pen vendredi soir à Paris). Les sept thèmes feront l’objet de sept tables rondes

Un meeting clôturera la Convention le dimanche après-midi.

« Il a fallu se faire violence pour ne pas trop entrer dans le détail », confie Marine Le Pen, dont le souhait est de ne pas présenter le programme d’un ministre du Budget, ni même d’un Premier ministre, mais bien d’un président de la République. Elle affirme aussi vouloir « revenir à une démocratie de contrôle », avec 140 propositions claires faisant l’objet d’une « diffusion très large » et qui permettent aux élus, en cas de victoire électorale, de « rendre des comptes au fur et à mesure ».

Pour la campagne présidentielle, les 140 engagements, explique Florian Philippot, vice-président du FN, ont le grand avantage de pouvoir se décliner facilement sur des affiches, avec des slogans ou en 140 signes sur Twitter.

Par Béatrice Houchard le 26/01/2017

L'Opinion