jeudi 5 janvier 2017

Mettre un terme au désarroi des familles face à l’enseignement public

Avello FN


Communiqué de presse d’Alain Avello, président du Collectif Racine du 05/01/2017

Une étude récente de la DEPP* met en exergue deux phénomènes tendanciels ayant connu une forte accélération au cours des derniers mois : la baisse des effectifs dans les collèges publics, de plus en plus de familles se tournant vers le privé, d’une part, et de l’autre, la baisse du taux de redoublement en seconde, laquelle s’accompagne d’une augmentation sensible du nombre d’élèves s’orientant vers la voie technologique.

Ce double phénomène constitue l’indice parfaitement clair de ce que les dernière réformes, celle du collège en particulier, ont encore dégradé un système scolaire qui se portait déjà bien mal. Les familles fuient le collège Valls-Vallaud-Belkacem, où l’on instruit encore moins qu’auparavant, quand la suppression progressive du redoublement conduit toujours plus d’élèves à s’orienter par défaut et les condamne souvent à l’échec.

Que les familles, souvent dépassées par des réformes qui déroutent le bon sens, soient rassurées. Avec Marine Le Pen, l’Ecole publique qui, gratuite, doit être l’Ecole pour tous, quand les spécificités de l’Ecole privée, elles, doivent être préservées, sera refondée sur ses missions essentielles : transmettre le savoir en maintenant la notation chiffrée et, le cas échéant, le redoublement. Elles pourront ainsi, tout en demeurant libres de leur choix, sans réserve lui confier leurs enfants.

* Note d’information n°41 (décembre 2016) de la DEPP (direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’Education nationale).

Collectif Racine