lundi 9 janvier 2017

Pour sauver Erasmus, sortons de l’Union européenne !

Dussaussaye avril 2016

Communiqué de presse de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse et Membre du Bureau Politique du FN du 09/01/2017

Aujourd’hui, Erasmus souffle sa trentième bougie. Trente années d’existence, plus que jamais malmenées par l’Union européenne et les cures d’austérité imposées par l’infâme Troïka.

Tout d’abord, il est urgent de se défaire de cette fausse idée selon laquelle l’étude à l’étranger, les échanges étudiants et professionnels auraient été initiés par l’Union européenne. Penser cela, c’est tirer un trait sur une tradition historique européenne, où, durant des siècles et des siècles, des intellectuels de tous pays circulaient de bibliothèques en bibliothèques, d’universités en universités pour partager leurs connaissanceset ce depuis le Moyen Âge !

De plus, c’est l’Union européenne, elle-même, qui menace aujourd’hui un nombre croissant d’étudiants de ne plus pouvoir partir un ou deux semestres à l’étranger. En effet, les coupes budgétaires imposées par Bruxelles n’ont eu de cesse de faire reculer le budget accordé aux bourses dédiées à ces étudiants, réduisant ainsi la possibilité d’étude et de stage à l’étranger aux pays où le coût de la vie est faible, ou aux étudiants issus de familles favorisées.

Aux côtés de Marine Le Pen, le Front National de la Jeunesse milite pour redonner à la France sa souveraineté notamment budgétaire, et permettre à l’Etat d’investir plus encore dans l’aide fournie aux jeunes étudiants. Retrouver un Etat souverain et libre, c’est aussi permettre la conservation et la multiplication d’accords bilatéraux avec d’autres Nations –en dehors de l’Union européenne- sur les échanges étudiants.

Front National de la Jeunesse