mardi 31 janvier 2017

Taux de croissance 2016 : l'échec des dogmes européistes

Flamme large

Communiqué de Presse du Front National du 31/01/2017

Le taux de croissance ridiculement bas de la France en 2016, estimé par l’INSEE à 1,1%, soit bien moins que les 1,4% attendus et moins bien encore qu’en 2015 (1,2%), est un échec cinglant du gouvernement dont la politique économique, mise œuvre sur injonction de l’Union européenne, ne produit aucun résultat.

Au vu de ces chiffres particulièrement mauvais et inquiétants, les propos du Ministre de l’Economie Michel Sapin, saluant une activité « dynamique », apparaissent aussi mensongers qu’indécents.

Au lieu de dénoncer la nouvelle politique économique des Etats-Unis ou du Royaume-Uni, dont les perspectives de croissance sont autrement supérieures à celles de la France, et le bouleversement de « l’ordre commercial » à l’œuvre, pour reprendre les mots du ministre, Monsieur Sapin serait bien avisé de remettre en cause ses propres dogmes et de regarder les dégâts qu’ils ont causés dans notre pays, comme en témoigne encore dernièrement la délocalisation annoncée de l’usineWhirlpool d’Amiens en Pologne et ses centaines d’emplois.

La France ne doit donc pas rester sur le bord du chemin dans les grands mouvements qui s’annoncent. Oui, il est possible de remettre en cause la mondialisation sauvage et seule Marine Le Pen entend prendre le train du patriotisme économique et du protectionnisme intelligent, c’est-à-dire de la relocalisation des emplois et de l’économie de proximité. Pour retrouver de la croissance et de la productivité, il faudra en outre redonner à notre pays les armes pour se battre dans la compétition mondiale, c’est-à-dire récupérer sa souveraineté économique, monétaire, budgétaire et commerciale.

Front National