vendredi 24 février 2017

Débat présidentiel sur TF1 : la chaîne doit renouer avec la démocratie !

TF1 siège

Par Marine Le Pen le 24/02/2017

Avec la franchise et le volontarisme que les Français me reconnaissent, j’avance mes propositions depuis le début du mois de février, et je me réjouis aujourd’hui que les chaînes de télévision souhaitent organiser des débats avec les candidats à l’élection présidentielle. Enfin une occasion de faire parler des concurrents qui ne souhaitent pour le moment rien dire !

La première chaîne française, TF1, envisage ainsi de réaliser un débat le 20 mars. La date est bien choisie puisque nous saurons à cette date quels sont les candidats qui auront recueilli 500 parrainages. Certes le Conseil constitutionnel n’aura peut-être pas encore rendu publique la liste des candidats officiellement acceptés à concourir, il a jusqu’au 21 mars pour le faire. Mais les décomptes des parrainages étant publiés, il est évident que la liste sera connue.

Pourquoi alors TF1 refuse-t-elle d’inviter tous les candidats et se limite-t-elle à n’en inviter que 5 ? Le critère annoncé est le suivant : ne seront invités que les candidats au-dessus de 10 % dans les sondages. Quelle est la légitimité d’un tel critère ? Que ferait TF1 si à cette date M. Mélenchon ou M. Macron étaient donnés à 9,5 % ?
Cette décision m’apparaît arbitraire, totalement contraire aux exigences de pluralisme et de démocratie. Elle prive tous les Français qui regarderont ce débat du point de vue de certaines personnalités qui ont pourtant voix au chapitre. Cela m’apparaît scandaleux.

Et surtout, pourquoi TF1 déciderait pour l’élection présidentielle, la reine des élections, de faire le contraire de ce qu’elle a fait à l’occasion des primaires de la droite ou de la gauche à l’occasion desquelles elle avait invité tous les candidats, même ceux donnés à 1 % dans les sondages ? Il me semble à l’inverse, étant donné l’enjeu supérieur de l’élection présidentielle, qu’il est encore plus justifié que lors des primaires de permettre à tous les candidats de s’exprimer.

Je précise enfin que lorsque TF1 m’a approchée pour me demander de bien vouloir participer à ce débat, il m’avait été certifié par Madame Nayl, directrice de l’information à TF1, que tous les candidats seraient invités.

Je demande donc à TF1 de revenir sur sa décision et de permettre à la démocratie de s’exprimer, au débat de se tenir sereinement et dans la transparence devant tous les Français.

Cette décision est d’autant plus intenable que les autres chaînes, notamment BFM TV, I-Télé et France 2, nous indiquent vouloir organiser des débats avec tous les candidats, en période d’équité du temps de parole (jusqu’au 10 avril) ou d’égalité du temps de parole (du 10 avril à l’élection), sans exclusion arbitraire.

TF1 ne peut se réfugier derrière l’argument fallacieux de la période choisie, celle de l’équité du temps de parole, pour refuser d’inviter certains candidats. La première chaîne française serait donc la seule chaîne à bafouer ainsi délibérément les règles de la démocratie.

Marine 2017