samedi 18 février 2017

Dole : altercation vers l'hôpital

CHLP Dole

Ce vendredi après-midi, il n'y avait pas qu'à Clairvaux-les-Lacs que ça chauffait !

A Dole, à proximité de l'entrée du Centre hospitalier Louis Pasteur, avenue Jouhaux, une mauvaise manœuvre d'une automobile à amené au déclenchement d'une altercation entre deux usagers de la route. Tout aurait pu se calmer assez rapidement si un troisième individu ne s'était pas mêler à l'engueulade et se mettre du côté de l'un des conducteurs, apparemment tout comme lui, habitant le quartier "populaire" des Mesnils-Pasteur.

Le hic c'est que l'autre conducteur est un policier en civil de Besançon qui a sorti son arme de dotation pour mettre à distance les deux autres... Aussitôt, les dolois ont frappé le bisontin, l'ont désarmé et se sont enfui avec le pistolet.

Découvrant l'inscription "police nationale" sur l'arme, l'un des acteurs de l'altercation s'est rendu à la gendarmerie pour redonner le pistolet. Il a été mis en garde-à-vue et son comparse a été arrêté à son domicile.

"Le policier victime de l’agression a été admis à l’hôpital pour de sérieuses blessures au visage" précise Le Progrès.

Ce fait-divers prouve une nouvelle fois que, oui, la société s'est "ensauvagée" d'une manière inquiétante au point de provoquer une grave altercation sur la voie publique.

Marine Le Pen l'a fortement dit hier soir : "Petit à petit, ces valeurs, cet art de vivre, cette douceur de vivre est en disparition. Petit à petit, notre identité nationale est attaquée, rongée, érodée, par le communautarisme qui se diffuse partout "

L'ensemble des départements sont touchés, toutes les villes et toutes personnes.

GS