mercredi 22 février 2017

La carpe et le lapin

Bayrou Macron


Marine Le Pen fait vraiment peur au Système.

Aujourd'hui Thierry Légier et Catherine Griset ont été placés en garde-à-vue par les policiers de  l’Office anticorruption, le premier a été remis en liberté tandis que la seconde à elle, été, mise en examen du chef de recel d’abus de confiance dans l’affaire des emplois fictifs des assistants parlementaires.

Il n'y avait qu'à voir les mines réjouis des journalistes (de l'ensemble des médias) et de quasiment l'ensemble de leurs invités (un grand bravo ce soir à France 5 qui a invité Christiane Taubira et le journaliste de France Inter Patrick Cohen sur le thème "qui est donc Marine Le Pen") pour savoir que le vent judiciaire soufflait à leur avantage.

Aujourd'hui aussi, se prépare une alliance "terra novesque" entre un Emmanuel Macron qui encore hier en Grande-Bretagne à craché sur notre pays en parlant de sa culture, qui, selon lui, n'existe pas, candidat des banquiers (il est gérant de la banque d'affaire Rotschild), du CAC 40, aallncien ministre de l'économie de François Hollande et François Bayrou, candidats multiples à toutes les élections, plusieurs fois ministre dans les gouvernements d'Edouard Balladur sous la cohabitation avec François Mitterrand puis d'Alain  Juppé sous la présidence Chirac , président du Modem ayant appelé à voter Hollande en 2012 et apparemment candidat à un poste "sympa" dans nos institutions si son cheval, lui qui élève des équidés, franchit la ligne en tête le 7 mai prochain.

En septembre 2016, il avait pourtant qualifié Emmanuel Macron de candidat des "forces de l'argent". Il faudrait aussi rappeler au maire de Pau qui sont les amis médiatiques, économiques et politiques et donc les soutiens financiers du sieur Macron...

Aujourd'hui, mercredi, jour de sortie du Canard enchaîné, cette fois la cible visée n'est pas Fillon ou un autre candidat à la présidence de la République, non, c'est un sénateur PS de Paris, Roger Madec, et plus précisément son attaché parlementaire Yacine Chaouat. Ce dernier, qui se déclare musulman pratiquant, aurait publié sur sa page Facebook des appels au djihad.

"Les investigations ont été confiées à la Brigade de Répression de la Délinquance contre la Personne (BRDP). Elles portent en particulier sur des soupçons de consultation de sites djihadistes et de propagation de thèses véhiculées par Daech et devra déterminer si il ne s'agit pas d'une usurpation d'identité. Rappelons qu'à ce stade de l'enquête, Yacine Chaouat est présumé innocent." écrit ce soir France Soir.

L'attaché parlementaire du sénateur socialiste avait déjà eu affaire avec la police puisqu'il avait été condamné à six mois de prison avec sursis pour violences conjugales aggravées sur sa conjointe en il y a sept ans.

Mais, les journalistes, bien trop heureux ce soir de voir la justice s'en prendre au FN à quelques semaines du scrutin présidentiel, n'ont pas la tête à parler des choses qui pourraient fâcher !

GS