jeudi 23 février 2017

La Commission européenne peut ranger ses recommandations au placard

Philippot 04022017

Communiqué du service de presse de Florian Philippot, Vice-Président du Front National du 23/02/2017

Les recommandations formulées par la Commission européenne dans le cadre de ses évaluations annuelles rappellent, s’il en était encore besoin, qui sont les candidats du système et de la soumission à l’Union européenne. Il suffit en effet de regarder les propositions de Messieurs Macron et Fillon pour s’apercevoir qu’elles sont un copié-collé nocif des recommandations de Bruxelles.

Avec eux, et comme l’exige la Commission, toujours plus de dérégulation du travail, de démembrement des services publics et d’augmentation des impôts dans le cadre d’une austérité qui a déjà fait tant de mal à la France.

Marine Le Pen, elle, ne se pliera pas aux exigences de la Commission et redonnera à notre pays les moyens de se battre dans la compétition mondiale en se libérant des dogmes qui l’enserrent. Si les déficits, la dette massive et la compétitivité de la France affichent des performances si négatives c’est précisément parce que les gouvernements successifs s’obstinent à suivre les rapports de la Commission européenne.

Cette dernière peut donc ranger ses recommandations au placard. C’est en retrouvant la maîtrise de notre monnaie, de notre politique économique et de nos lois que notre pays retrouvera les voies de la croissance et de l’emploi.

Front National