dimanche 26 février 2017

La lettre de Marine du 24 février 2017

Marine 2007 édito

Chers amis,

La semaine a été très chargée ! Je l’ai commencée par un voyage au Liban, au cours duquel j’ai rencontré le président de la République, M. Aoun, le Chef du gouvernement, M. Hariri, et de nombreuses autres personnalités politiques, religieuses ou économiques. Ce déplacement m’a permis de faire valoir à mes interlocuteurs l’importance que j’accorde à la qualité des relations entre la France et le Liban, d’évoquer les problèmes considérables qui se posent dans cette région du monde, et les répercussions qu’ils peuvent avoir sur la vie de nos deux pays.

Après avoir été reçue au journal télévisé de TF1 mercredi soir, j’ai eu le plaisir de visiter jeudi le forum des travaux publics organisé par la FNTP et d’y présenter les mesures que j’envisage pour reprendre en main la politique d’investissements par l’Etat stratège et pour lutter contre le déclassement de nos infrastructures publiques, si nécessaires à la prospérité de notre pays, à l’activité des entreprises et à notre bien-être à tous. Dans la même journée, je me suis exprimée, à l’occasion de ma deuxième conférence présidentielle, auprès de nombreux ambassadeurs et représentants d’ambassades (une cinquantaine de pays étaient ainsi représentés), sur la politique internationale de la France dans un monde multipolaire. Ce dernier exercice m’a donné l’occasion de livrer ma vision sur le rôle déterminant que peut jouer la France sur les grandes déstabilisations que subissent aujourd’hui les relations internationales ; j’ai pu aussi dire quelle ambition je porte pour faire rayonner la France et renforcer notre Défense nationale contre les agressions extérieures.

Enfin, ce jour, je me suis rendue dans la Drôme. J’y ai visité une production de Lavande, et j’ai pu constater à quel point les normes européennes empêchent nos talents de s’exprimer. Je visiterai la semaine prochaine le Salon de l’agriculture, comme je le fais chaque année, et exposerai à cette occasion directement aux agriculteurs et éleveurs que je rencontrerai mon ambition pour le redressement de l’agriculture française. Je tiens ce soir une réunion publique à Pierrelatte, et serai présente à Nantes dimanche pour mon prochain grand meeting de campagne. Je compte sur vous pour relayer mes actions et nos idées, et comme chaque semaine, je vous souhaite une bonne campagne !