jeudi 23 février 2017

Macron insupporte déjà les conservateurs britanniques

Macron Londres

Emmanuel Macron s'est fait « des ennemis » au Royaume-Uni, mardi 21 février. C'est en tout cas l'avis de Ben Harris-Quinney, le chef du Bow Group, le plus ancien et plus influent think-thank conservateur, très proche des Tories, le parti de Theresa May.

« La Grande-Bretagne insultée »

« Emmanuel Macron s'est fait de nombreux ennemis en Grande-Bretagne en abusant de l'hospitalité de Theresa May pour taper sur le Brexit sur les marches de Downing Street [le domicile du Premier ministre au Royaume-Uni]. Il n'est ni conservateur, ni titulaire d'une charge en France. (...) Il n'a pas à venir sur le perron de la résidence du Premier ministre pour insulter la Grande-Bretagne », a-t-il indiqué au Daily Express.

Le fondateur d'En Marche ! s'est en effet rendu à Londres, mardi 21 février, où il a été invité par Theresa May. Après s'être entretenu avec elle quelques minutes, il est ressorti du bâtiment pour exhorter les citoyens britanniques à quitter la Grande-Bretagne et attirer en France « les banques, les talents, les chercheurs et les enseignants  du pays ».

Le 23/02/2017

Valeurs actuelles