vendredi 17 février 2017

Marine Le Pen à Clairvaux-les-Lacs

Marine Clairvauxs
Marine Clairvaux

Marine Le Pen a donc tenue son premier meeting de sa campagne présidentielle dans notre département à Clairvaux-les-Lacs en ce vendredi 17 février 2016.

Là où le maire de la commune annonçait dans sa tentative d'interdire ce rassemblement démocratique, une véritable "guérilla urbaine", a eu lieu un superbe meeting au cours duquel la présidente du Front National a pu sans problème développer les propositions de son programme (il y en a 144) face à un public enthousiaste de plus de 600 personnes qu'il faut remercier pour avoir fait le déplacement d'une part parce que participer à une réunion politique n'est pas une évidence et, surtout, pour être venus si nombreux alors que la Justice administrative a publiée la réponse au référé de notre mouvement que dans la soirée de jeudi.

Évidemment lorsqu'il est question du Front National, les associations "antiracistes" habituelles accompagnées par les partis de la gauche sectaire et les pastèques (verts à l'extérieur et rouge à l'intérieur) écologauchistes se sont donnés rendez-vous dans le bourg pour conspuer les citoyens et citoyennes qui venaient à la salle des fêtes.

Rien que de voir ces personnes (de 200 à 300 selon les médias) qui se disent "respectueux de chacun" défiler derrière un drapeau rouge à l’effigie de Ernesto Guevara , l'un des pires assassins que l'idéologie marxistes aura fourni au monde, il y a de quoi avoir mal à l'estomac, c'est en tous cas une belle preuve de la perte de repère de certains !

Quant à Marine Le Pen elle a fort bien résumée la situation actuelle de notre pays :

"Petit à petit, notre identité nationale est attaquée, rongée, par le communautarisme et le fondamentalisme islamiste. Notre pays est merveilleux. Notre peuple est merveilleux. J'ai besoin de vous pour sauver notre civilisation française !"

GS