mardi 7 février 2017

Question avec demande de réponse écrite sur l’aide de l’UE pour l’éducation de 70 000 enfants réfugiés syriens en en Turquie

Commission européenne Bruxelles

Article 130 du Réglement

Dominique Bilde (ENL) et Steeve Briois (ENL)

Dernièrement, la Commission a signé des contrats à hauteur de 270 millions d’euros pour la construction et l’aménagement de bâtiments scolaires destinés à aider près de 70 000 enfants réfugiés syriens et leurs communautés d’accueil en Turquie (100 écoles seraient construites). Ce financement émane du mécanisme de l’UE pour les réfugiés en Turquie (200 millions d’euros dans le cadre de la mesure spéciale de 1,4 milliard d’euros) et du Fonds régional d’affectation spéciale de l’UE en réponse à la crise syrienne (70 millions d’euros).

On apprend aussi que le financement de l’Union européenne  doit soutenir le ministère turc de l’Éducation nationale dans la gestion de l’infrastructure scolaire.

Le Commissaire Hahn a même déclaré qu’il était impatient «de signer des contrats supplémentaires (…) dans les domaines de la santé, de l’assistance socio-économique et des infrastructures municipales, afin d’offrir aux enfants réfugiés et à leur famille de meilleures perspectives au sein du pays».

La Commission peut-elle expliquer les raisons de ces aides disproportionnées à la Turquie ?

Compte-t-elle faire bénéficier des mêmes fonds les infrastructures scolaires dans nos pays européens, notamment en milieu rural et dans les zones défavorisées de France ?

Dominique Bilde