dimanche 26 février 2017

Un climat antidémocratique grave et inquiétant se lève à l'approche de l'élection présidentielle

Rachline 04022017

Communiqué de presse de David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen du 26/02/2017

A l’occasion du grand meeting de Marine Le Pen à Nantes ce dimanche, les milices violentes d’extrême-gauche ont saccagé la ville, attaqué des bus de militants patriotes venus écouter leur candidate, et blessé plusieurs membres des forces de l’ordre.

Face à ces graves violences, la force de l’Etat ne s’applique pas, le Ministre de l’Intérieur est aux abonnés absents et ces casseurs bénéficient d’une impunité quasi-totale. Pire, ces faits ont lieu alors que le Premier ministre Bernard Cazeneuve a déclaré vouloir utiliser les quelques semaines qu’il lui reste au pouvoir pour « lutter contre le FN ».

Ce laxisme et ces déclarations au plus haut sommet de l’Etat créent un climat anti-démocratique grave et inquiétant à l’approche de l’élection présidentielle.

Nous rappelons solennellement que le rôle du Premier Ministre et du Ministre de l’Intérieur est d’assurer la sécurité des Français quels qu’ils soient, et de veiller au déroulement serein du débat démocratique et de la campagne présidentielle.

C’est par l’autorité de l’Etat rétablie et l’ordre retrouvé que nous irons avec Marine Le Pen vers une France apaisée.

Front National