mardi 7 mars 2017

Banlieues: Macron "assume totalement" la "discrimination positive"

Macron banlieue

Emmanuel Macron "assume totalement" une politique de "discrimination positive" envers les quartiers difficiles, a-t-il affirmé mardi dans un entretien à l'AFP, disant vouloir "remettre dans les quartiers un imaginaire républicain de réussite".

Le candidat d'En Marche ! à la présidentielle, qui propose notamment de verser une prime à l'entreprise qui recrute en CDI un habitant des quartiers prioritaires, entend mener une "reconquête culturelle de la République" dans les quartiers sensibles.

"La vraie rupture, ce que je propose pour les quartiers, c'est une vraie politique assumée de discrimination positive et de mobilité", a affirmé M. Macron, citant par exemple sa proposition de limiter à douze enfants les effectifs dans les classes de CP et de CE1 dans les zones d'éducation prioritaire.

"On n'a pas permis aux jeunes et aux moins jeunes d'aller réussir hors de ces quartiers, de permettre de la vraie circulation des énergies, des vraies trajectoires, et des parcours. Pour schématiser, pour s'en sortir quand on vient des quartiers il faut bien jouer au football ou être comique ou acteur. Mais on ne le peut pas par le salariat ou l'entreprenariat, c'est beaucoup plus dur", a poursuivi le candidat lors d'un entretien réalisé avant une visite aux Mureaux (Yvelines), en banlieue parisienne.

Le 07/03/2017 avec AFP

Le Point