mardi 14 mars 2017

Directive Travailleurs détachés : Quand l’hôpital se moque de la charité !

Thyssen Marianne

Communiqué de presse de Dominique Martin, Député européenCommission Emploi et Affaires Sociales, Groupe Europe des Nations et des Libertés du 14/03/2017

Madame Thyssen, Commissaire européen, a annoncé que « ne rien faire, c’est laisser place au dumping social et s’engager dans une spirale vers le bas ». Quelle ironie de la part de la mère spirituelle du sauvetage-« révision » de la Directive Travailleurs Détachés ! Quelle ironie de la part même de cette europhile qui explique in extenso « qu’au bout de deux ans, un salarié détaché doit déjà basculer sur le système de sécurité sociale du pays où il travaille ».

« Déjà basculer » ? Cette une véritable confession de la part de Madame Thyssen qui avoue qu’a contrario, les deux premières années, les travailleurs détachés payent les cotisations sociales de leur pays d’origine. Ce système crée ainsi des disparités de coûts telles que les employeurs n’ont d’autres choix que d’engager des travailleurs détachés. Ainsi, Madame Thyssen, c’est en tentant de sauver cette directive que vous maintenez le dumping social que vous faites semblant de combattre.

Il n’y a qu’une seule solution : abroger la directive travailleurs détachés qui crée une concurrence déloyale inadmissible, point 38 du projet présidentiel de Marine Le Pen, et mettre en place une taxe additionnelle sur l’embauche des salariés étrangers.

Front National