vendredi 3 mars 2017

Les agriculteurs français n’attendent pas de M.Hogan des consignes de vote mais des excuses !

Philippot 04022017

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-Président du Front National du 03/03/2017

Les propos du Commissaire européen à l’Agriculture, Phil Hogan, enjoignant les agriculteurs français à ne pas voter pour Marine Le Pen, vers laquelle ils se tournent aujourd’hui massivement, trahissent toute la panique des technocrates européens affolés par le soulèvement des peuples qui menace leur pouvoir.

Après le Brexit, le réveil du peuple français apparaît en effet inéluctable et la Commission européenne est obligée de tomber le masque pour venir en renfort de ses candidats, Monsieur Macron en tête.

Si cette ingérence de Bruxelles dans le débat démocratique français ne surprendra personne, les propos de Monsieur Hogan sont néanmoins d’une particulière indécence tant l’Union européenne porte une responsabilité très lourde dans la crise sans précédent que connaît notre agriculture.

Les agriculteurs français n’attendent donc pas de Monsieur Hogan des consignes de vote mais des excuses pour les milliers d’exploitations agricoles qui ont mis la clé sous la porte à cause de la concurrence déloyale organisée par l’Union européenne, à cause de la fin des quotas laitiers ou encore de la multiplication de normes intenables.

N’en déplaise à la Commission européenne, les agriculteurs français ne doivent rien à l’Union européenne. L’argent de la PAC n’est rien d’autre que l’argent des Français, trompeusement estampillé d’un tampon européen.  
Les agriculteurs l’ont compris et c’est pourquoi ils s’apprêtent à voter massivement pour Marine le Pen, la seule candidate qui dénoncera le CETA et les autres Traités de libre-échange, protègera nos filières de la concurrence déloyale internationale et mettra en œuvre une Politique Agricole Française conforme aux spécificités de notre modèle agricole.

Front National