vendredi 10 mars 2017

L’insupportable chantage de l’Union européenne « les migrants ou l’argent »

FN PE Logo

Communiqué de presse de la délégation FN/RBM au Parlement européen du 09/03/2017

Transformer le système européen de relocalisation des migrants en chantage aux fonds européens, voilà ni plus ni moins la proposition présentée aujourd’hui au Parlement européen.

Confronté à son incapacité totale à gérer les flux de migrants, l’Union européenne est aux abois. Alors, après avoir tenté en vain de convaincre les européens des bénéfices de l’arrivée massive et illégale de ces populations, après avoir montré son impuissance à gérer ses frontières extérieures, une solution s’impose pour cette Union européenne dictatoriale : la menace !

Dans une consternante unanimité la commission « libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures » du Parlement européen a salué la proposition de Cecilia Wikström sur la relocalisation des migrants. Celui-ci prévoit ni plus ni moins de réduire les fonds régionaux et de développement rural si un État refuse son quota de migrants. La Commission européenne propose quant à elle une amende de 250 000 euros par migrant refusé !

La complicité des élus Les Républicains et socialistes est évidente, eux qui ont voté main dans la main un système juridiquement contraignant et permanent de répartition des demandeurs d’asile entre les États membres.

La délégation FN/RBM reste plus que jamais convaincue que la solution réside dans la suspension immédiate de Schengen par un retour aux frontières nationales et l’institution de l’impossibilité de régulariser ou naturaliser les étrangers en situation illégale.

A la renonciation européenne des élus de droite et de gauche nous opposerons encore et toujours le volontarisme du peuple de France.

Front National