vendredi 24 mars 2017

Montres de François Fillon : "C'était un cadeau désintéressé", assure un donateur

Fillon sérieux

François Fillon aime les beaux costumes mais aussi les montres de luxe. Dans sa déclaration de patrimoine publiée mercredi 22 mars par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, le candidat des Républicains a indiqué posséder, au 1er janvier 2017, deux pièces d'horlogerie évaluées à plus de 10 000 euros. L'une vaudrait 15 000 euros, l'autre 12 000, selon son "estimation personnelle".

D'où viennent ces biens ? Le 30 novembre 2016, François Fillon indiquait au Canard enchaîné s'être vu offrir trois montres suisses, dont deux qui s'échangeraient aujourd'hui contre plus de 10 000 euros. Franceinfo a remonté la trace de ces cadeaux.

Remis en main propre à Matignon

L'un des deux généreux donateurs est Pablo Victor Dana. Cet homme d'affaires italo-suisse, qui gère actuellement un fonds financier à Dubai, est le fondateur de la marque Instruments et Mesures du Temps, qui a été liquidée en 2014. Une aventure de dix ans, marquée par un cadeau au Premier ministre de Nicolas Sarkozy"J'ai effectivement offert une de mes montres à Monsieur Fillon, indique-t-il à franceinfo. Je lui ai remis la montre personnellement à Matignon lors d'un voyage accompagné de ma femme et de mes enfants à Paris."

L'éphémère horloger assure avoir agi de manière "absolument désintéressée", d'autant que "la politique française ne [l]'a jamais intéressé". Il dit d'ailleurs "ne pas comprendre" les attaques adressées à François Fillon dans l'affaire des costumes offerts par Robert Bourgi. Il expose ainsi ses motivations : "Nous partageons la passion commune des courses de voitures anciennes, les mêmes valeurs familiales et je l’admire comme politique et comme père de famille (j’ai cinq enfants aussi)."

Selon la revue économique suisse Bilan, Pablo Victor Dana a offert "un certain nombre" de montres "à ses amis et futurs partenaires, notamment Maradona et Michael Schumacher. Une opération marketing destinée à accélérer la notoriété de la petite marque."

"C'était très amical"

L'autre donateur, lui non plus, n'attendait rien en retour, assure-t-il"Il n'y avait aucun sous-entendu", affirme à franceinfo un membre de l'équipe du manufacturier suisse Rebellion, présent, en 2013, lors de la remise du cadeau. C'était à l'occasion des 24 Heures du Mans, où le patron de l'horloger était venu en tant que dirigeant d'une écurie automobile d'endurance. 

"François Fillon a échangé un long moment avec le propriétaire de l'écurieraconte notre source. Ils se sont trouvé des passions communes, les belles voitures et les montres aussi." De là serait née l'idée du cadeau, un geste "très amical".

Par Raphaël Godet et Yann Thompson le 24/03/2017


Note BYR : Il a de généreux amis notre ancien premier ministre...Au delà de cela c'est encore une mauvaise passe pour le candidat de la "droite et du centre" dans une campagne électorale de plus en plus inédite. Et là ? Hollande était aussi derrière les fournaux ? Il est membre du Club de Julien Dray ?