dimanche 12 mars 2017

Présidentielle: vers un débat télévisé Le Pen - Macron ?

Macron Le Pen

Bientôt un débat, Marine Le Pen - Emmanuel Macron?

Alors que la présidente du FN et le champion d'En marche! sont au coude-à-coude en tête des intentions de vote, le JDD révèle qu'un débat télévisé entre les deux favoris de l'élection présidentielle serait dans les cartons.
Joint par Le Lab, l'entourage des deux candidats confirment l'information. Marine Le Pen pose cependant une condition: le débat ne doit pas être organisé par la chaîne BFMTV, que la candidate accuse de favoritisme à l'égard de l'ancien ministre de l'Economie.

Débat "indispensable"

C'est le journaliste Jean-Jacques Bourdin qui serait à l'origine de la proposition, précise le JDD. Mais la présidente du FN aurait finalement décliné l'invitation, pour le moment: "Je suis OK pour un débat avec monsieur Macron mais pas sur BFMTV, comme je l'ai indiqué à monsieur Bourdin", explique Marine Le Pen, contactée par Le Lab. La raison évoquée? "BFMacron", résume-t-elle, accusant une fois de plus la chaîne de prendre parti.

Contacté par L'Express, l'entourage de l'ancien ministre confirme également l'intérêt d'En marche! pour ce débat jugé "indispensable": "Nous avons accepté la proposition de Jean-Jacques Bourdin et sommes prêts car ce débat est indispensable. Concernant les réserves de Marine Le Pen à l'égard de BFMTV, c'est une posture", indique un proche d'Emmanuel Macron.

Un débat "patriotes - mondialistes"?

Pour le FN, qui désigne depuis plusieurs semaines Emmanuel Macron comme son principal rival, une opposition télévisée avec le candidat d'En marche! pourrait être l'occasion idéale de mettre en pratique sa théorie de bipolarisation de la vie politique française autour de deux "camps": celui des "patriotes", incarné par le FN, et celui des mondialistes, porté, selon Marine Le Pen, par Emmanuel Macron

"On ne peut rêver mieux [...] Macron incarne notre antithèse : mondialiste, européiste, ultralibéral, il représente l'offre politique post-nationale. Nous sommes sur la protection identitaire et la protection sociale. La présidentielle se résume à cette offre: soit vous voulez la nation, soit vous voulez le délitement de la nation", confirme Philippe Olivier, proche conseiller de la candidate, dans le JDD.  

Reste désormais à trouver une arène qui convienne au FN pour organiser ce duel. "Nous avons reçu plusieurs propositions mais pour l'instant nous n'avons pas tranché", assure à L'Express un proche de Marine Le Pen.

Par Lucas Burel le 12/03/2017

L'Express