jeudi 23 mars 2017

Viande avariée brésilienne recouverte de cancérogènes envoyée massivement en Europe : quand la politique de libre-échange met en danger les consommateurs

Flamme 3

Communiqué de Presse du Front National du 22/03/2017

Délibérément, des milliers de tonnes de viande avariée et maquillée avec de dangereux produits chimiques ont été envoyées par des entreprises brésiliennes dans les pays membres de l’Union européenne.

Cette affaire implique de très nombreuses entreprises ainsi que des fonctionnaires corrompus au Brésil et est en train de devenir un scandale international.

Face à ce scandale sanitaireun de plus- provoqué par la politique de Bruxelles, le porte-parole de la Commission a demandé au Brésil, et à lui seul, de prendre des mesures, alors que le Chili et la Chine ont, pour leur part, immédiatement fermé leur marché à la viande en provenance du Brésil. La Commission Européenne s’arroge des pouvoirs mais est incapable de nous protéger.

Le volet agricole de l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Brésil posait déjà des problèmes importants de concurrence à nos agriculteurs, on peut maintenant affirmer qu’il se double d’un risque sanitaire pour les consommateurs européens.

Il est vraiment temps que Marine Le Pen devienne présidente et applique son programme de politique agricole française afin de protéger les agriculteurs et les consommateurs français.

Front National