samedi 15 avril 2017

Emmanuel Macron pris en flagrant délit de complaisance avec le communautarisme et l'islamisme !

Rachline Fréjus 2

Communiqué de presse de David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus, directeur de campagne de Marine Le Pen du 14/04/2017

Alors qu’il se pensait en « off » sur Beur FM, Emmanuel Macron a qualifié Mohamed Saou, son ex-référent pour le Val d’Oise, de « type très bien », bien qu’ayant fait « des trucs radicaux ».

En effet, Mohamed Saou a été épinglé pour ses positions communautaristes et flirtant avec l’islamisme sur les réseaux sociaux avant de s’engager aux côtés de M. Macron.

Alors que la menace du communautarisme, du fondamentalisme islamiste et du terrorisme est plus que jamais prégnante dans notre pays, il est extrêmement inquiétant que M. Macron, qui prétend aux plus hautes fonctions de l’État, fasse preuve d’une telle complaisance à l’égard des propos dangereux de l’un de ses proches.
Mais ceci ne fait que confirmer ce que nous dénoncions déjà : M. Macron est un candidat communautariste, immigrationniste, complaisant avec le fondamentalisme, comme l’a montré notamment son indulgence vis-à-vis du burkini.

A l’inverse, Marine Le Pen luttera de toutes ses forces contre le communautarisme et le fondamentalisme. Elle ne pense pas que des radicaux puissent être des « types très bien ». Elle a d’ailleurs exigé cette semaine la dissolution de l’UOIF et l’interdiction de leur rassemblement.

Front National