jeudi 6 avril 2017

Halte à la grande braderie des de nos fleurons !

Chantiers navals de Saint-Nazaire

Communiqué de Presse du Front National du 06/04/2017

On apprend aujourd’hui que l’État renonce à nationaliser les chantiers navals de Saint-Nazaire et accepte une offre principalement italienne. Fincantieri va prendre une majorité relative, de l’ordre de 45 % à 49 %. L’Italie aura néanmoins le contrôle de STX France, grâce à la présence d’une fondation bancaire privée italienne qui obtiendrait autour de 10 %, selon les informations publiées dans la presse.

Les règles de l’Union européenne interdisent à l’État de protéger le site et l’entreprise. La minorité de blocage conservée par la France (33 %) ne suffira pas pour que notre pays garde une stratégie intelligente dans ce secteur. À terme, c’est donc bien le rival italien de STX France qui prendra les décisions engageant l’avenir des salariés et du site de Saint-Nazaire. Les syndicats ne s’y trompent pas et se disent très inquiets.

Le quinquennat de François Hollande, dans la ligne de celui de MM. Sarkozy et Fillon, aura donc été une longue suite de pertes majeures pour l’industrie française. Justin Bridou-Cochonou devenu chinois, Brandt devenu algérien, Technip et Alstom devenus américains, Alcatel-Lucent devenu finlandais, Lafarge devenu suisseon perd le compte des entreprises françaises passées sous le contrôle de groupes étrangers.

Ce mouvement s’est accéléré depuis le passage de M. Macron au ministère de l’Économie. Il est temps d’en finir avec ce suicide organisé de l’industrie française, bradée sans scrupule par des politiques qui ont renoncé à défendre les intérêts de la France et des Français.

Il faut une politique économique pour la France, une véritable stratégie industrielle. C’est le devoir des responsables politiques de protéger les secteurs clefs et d’assurer un environnement protecteur et favorable aux entreprises pour que la France reste un grand pays industriel, elle qui forme des ingénieurs de grande qualité qui font l’envie du monde entier.

Seule Marine Le Pen propose cette stratégie alliant protectionnisme intelligent, patriotisme économique et investissement de l’État stratège. Elle seule s’engage à prendre un part majoritaire dans les chantiers navals de Saint-Nazaire dès le lendemain de son élection. Elle seule a déclaré sa volonté d’assurer la protection des secteurs stratégiques et porteurs par un contrôle des investissements étrangers qui portent atteinte aux intérêts nationaux grâce à une Autorité de Sûreté Économique et de créer, sous la tutelle de la Caisse des Dépôts et Consignations, un fonds souverain avec la double mission de protéger les entreprises des fonds vautour ou des OPA hostiles et de prendre des participations dans des secteurs porteurs (engagement 39).

Plus que jamais, pour l’avenir de nos enfants, il est indispensable que Marine Le Pen devienne le prochain président de la République !

Front National