mardi 11 avril 2017

Le camp de la Linière à feu et à sang : l’argent des français parti en fumée

Grande-Synthe feu

Communiqué de Philippe Eymery, président du Groupe FN-RBM au CR des Hauts-de-France du 11/04/2017

Hier soir, des Kurdes et des Afghans, clandestins entrés illégalement sur le territoire national Français se sont violemment battus avant de mettre le feu au camp de La Linière à Grande-Synthe. Les chalets ont été incendiés un à un. Malgré l’intervention de deux compagnies de CRS (160 hommes) et des pompiers, le camp a été réduit en un amas de cendres.
 
CRS et pompiers ont été pris pour cible par les migrants et ont subi des caillassages.

Rappelons que ce camp a été installé contre la volonté de l’Etat par des élus locaux irresponsables, au premier rang desquels le maire de Grande-Synthe qui se surnomme « maire des migrants » avec l’appui financier octroyé par le président de la CUD.

Rappelons que plus de 10 millions d’euros ont été injectés sur ce camp : c’est l’argent des Français qui, cette nuit, est parti en cendres à Grande-Synthe.

Le Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine a, dès le départ, demandé que ce camp ne soit pas installé puis, régulièrement, demandé son démantèlement. En vain.

Le Groupe FN RBM dénonce le laxisme migratoire, créateur de troubles, la violence pour les migrants eux-mêmes, pour les forces de secours et les forces de l’ordre ainsi que la mainmise de la mafia étrangère des passeurs. Ce chaos sécuritaire, sanitaire, humanitaire et économique doit cesser sans délai !

Pour le Front National, l’ensemble des campements de migrants doivent être démantelés, les clandestins et déboutés du droit d’asile reconduits à la frontière, le droit d’asile doit être drastiquement réduit.

Les demandes d’asile ne doivent plus être étudiées en France, mais dans nos consulats et nos ambassades dans les pays d’origines ou à leurs limites. Les frontières nationales doivent être rétablies.

Le Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine veillera par ailleurs à ce que les migrants du camp de La Linière ne soient pas relocalisés dans les communes voisines, comme le souhaitait le mois dernier M. Carême, Maire de Grande-Synthe.

FN PNPDC