samedi 29 avril 2017

Le cynisme monstrueux des « safaris ruralité » de M. Macron

Flamme large

Communiqué de presse du Front National du 29/04/2017

Comme François Hollande lors du second tour de l’élection présidentielle de 2012, Emmanuel Macron met en scène les souffrances de la ruralité et la détresse des agriculteurs.

Comme celui dont il est l’héritier, il promet à tout va sans même se soucier de la cohérence de ses propositions.
L’amélioration de la couverture 3g et 4g ? Pourquoi ne s’en est-il pas préoccupé quand il était à Bercy ? Il avait alors probablement d’autres sujets de conversation avec son ami M.Drahi, patron de SFR.

La renégociation des aides filière par filière en 2020 ? C’est contraire au découplage imposé par la Commission européenne et il le sait bien. Et d’ici 2020, la moitié de ce qui reste d’exploitations agricoles aura largement eu le temps de faire faillite si nous continuons avec la politique Hollande/Macron.

Le plan à 5 milliards d’euros ? La continuation des plans d’urgence Valls-Le Foll qui ont lamentablement échoué. Avec des milliards en plus, et donc en infraction avec le plafond des aides de minimis imposé par Bruxelles. Ce plafond limite à 15000 euros par ferme sur 3 ans les aides, hors aides UE, qu’un Etat membre peut verser à ses agriculteurs.

Pourquoi n’évoque-t-il pas plutôt le CETA, cet accord avec le Canada qui signe la mort de notre filière viande bovine, et dont il est un fervent partisan ?

Les safaris ruralité de M. Macron, c’est l’assassin qui revient sur les lieux du crime. C’est le cynisme d’un homme qui vient contempler ce qui a survécu au gouvernement dont il était un membre éminent et qui ne peut survivre au programme qu’il veut imposer à notre pays.

Front National