lundi 10 avril 2017

Pas de fausse polémique sur la France

Plume écriture

Tribune libre de Jean Goychman du 10/04/2017

Interrogée sur la responsabilité de la France lors de la sinistre rafle du Vel d’Hiv en 1942, Marine Le Pen a répondu avec justesse qu’on ne pouvait assimiler la France avec le gouvernement de Vichy. Toujours prompts à réagir avec des cris d’orfraie, ses détracteurs ont tenté de faire naître une polémique aussi injuste que fausse. Descendant d’une famille paternelle d’émigrès juifs ukrainiens, celle-ci a été victime, comme tant d’autres, de la barbarie nazie. Mais cette barbarie, et on ne le dit pas assez à mon avisa suscité également, de la part d’un grand nombre de français, un courage sans faille qui a permis, quelquefois en le payant de leur propre vie, qu’un grand nombre de juifs soient soustraits de cette horreur.

Car les chiffres, aussi effrayants soient-ils, sont là. Deux historiens, Robert  Paxton et Jacques Semelin, ont publié en 2013 un ouvrage* dans lequel ils estiment à environ 75% le nombre de juifs ayant pu échapper aux rafles durant l’occupation. Pour parler chiffres, et sans absoudre le moins du monde ce crime contre l’humanité, ce sont ainsi 260.000 sur 350.000 juifs qui ont pu survivre, et qui, sans l’aide de leurs compatriotes, étaient voués à une mort quasi-certaine.

Ce ne sont pas moins de 3000 française et français qui se sont vues décernées officiellement par l’Etat d’Israël le titre de « juste » pour faits exceptionnels.

Rappelons également, et c’est à l’honneur du peuple français, que seuls 33% des juifs ont pu survivre à la Shoah , valeur moyenne admise dans les autres pays européens. Le terme « d’énigme française » a même été employé à différentes reprises.

Alors, quelle était la véritable France durant cette période troublée ? Celle de la Francisque et des partisans de Vichy, ou bien cette France anonyme, prouvant son courage et sa fraternité durant cette période qui fut l’une des plus sombres de notre Histoire ? Peut-on honnêtement faire porter par cette dernière le poids d’une repentance démagogique qui met dans le même sac le barbare et le Juste ?

Persécutions et entraides dans la France occupée Comment 75% des juifs en France ont échappé à la mort.(Ed les arènes – le seuil)

Gilbert Collard