mardi 4 avril 2017

Présidentielle : Gérard Larcher désigne Marine Le Pen comme l'ennemi principal

Larcher


Le soutien deFrançois Fillon a jugé que la candidate frontiste était"contraire à tous les intérêts de la France". 

Gérard Larcher, président du Sénat et soutien de François Fillon, a désigné mardi Marine Le Pen comme l'"ennemi numéro 1" à battre lors de l'élection présidentielle, parce qu'"elle est contraire à tous les intérêts de la France".

Interrogé sur Cnews sur "l'ennemi public numéro 1 à battre", Gérard Larcher (Les Républicains) a fermement répondu "Marine Le Pen". "Elle est contraire à tous les intérêts de la France et des Français, aux valeurs de la République", a-t-il déclaré. La candidate du Front National nous propose "la peur, le repli sur soi, la sortie de l'Europe...", a énuméré le président du Sénat.

Pourquoi François Fillon cible-t-il autant Emmanuel Macron lors de ses meetings ? "Parce que nous sommes naturellement dans la démocratie en compétition avec Emmanuel Macron, Benoît Hamon, (Jean-Luc) Mélenchon", a fait valoir Gérard Larcher, au matin du débat télévisé entre les onze candidats à la présidentielle. "Il y a une hiérarchie aussi des projets", a-t-il dit, jugeant celui d'Emmanuel Macron "encore flou".
Interrogé sur son attitude en cas de duel Le Pen/Macron au second tour, il a répondu : "Ce sera François Fillon qui sera présent au 2e tour. Si tel n'était pas le cas on verra le moment venu, mais ce sera Fillon présent au 2e tour".

Le 04/04/2017


Note BYR : S'il on en croit le président du Sénat donc, le Front National n'est pas un parti politique "républicain" puisqu'il se consière dans une compétition "normale" avec Macron, Hamon, Mélenchon et compagnie, mais pas avec Marine... Drôle de conception de la démocratie en France ! Le FN serait donc illégal depuis ce matin ? Puis désigner une adversaire politique du titre "d'ennemi public n°1"...