jeudi 13 avril 2017

Réponses aux nombreux mensonges de M.Martinez, paniqué par la montée en puissance de Marine Le Pen dans le monde du travail

Martinez

Communiqué de presse de Florian Philippot, Vice-Président du Front National du 13/04/2017

Alors que le vote Marine Le Pen arrive largement en tête dans le monde du travail, parmi les employés comme les ouvriers ou les fonctionnaires, le patron de la CGT M.Martinez se croit autorisé à multiplier les mensonges dans le seul but de faire peur et de maintenir en place ses amis politiques.

Ainsi, il ose, sans rire, dire que le projet économique de notre candidate est celui du MEDEF. Il doit sûrement confondre avec celui de M.Fillon ou M.MacronIl ajoute que nous souhaitons « la suppression de l’ISF » : nous allons lui offrir une bonne paire de lunettes car il est précisément écrit l’inverse à l’engagement numéro 74 du projet présidentiel maintien de l’ISF »). Il ajoute qu’on voudrait « supprimer les cotisations sociales » : du grand n’importe quoi ! Nous souhaitons préserver le modèle social français, et notamment la sécurité sociale, tout en concentrant sur les TPE-PME, et non plus les grands groupes, les dispositifs d’allègement de charges pour leur permettre de se développer et d’embaucher.

Plus grave encore, il laisse entendre que nous ferions une différence entre les salariés selon « leur couleur de peau, leur religion ». Rien n’est plus mensonger : notre projet ne fait strictement aucune distinction entre les Français, refuse l’enfermement communautaire, et propose même l’ajout de la laïcité dans le code du travail.
Mêmes mensonges au sujet des retraités, des fonctionnaires, des syndicalistes.

M.Martinez ment effrontément, parce qu’il sait qu’à la base, les travailleurs français, y compris adhérents de la CGT ou d’autres syndicats, sont de plus en plus nombreux à se détourner des vieilles rengaines proposées par ses amis politiques.

La candidature de Marine Le Pen, en abrogeant la loi El Khomri, en aidant les PME, en faisant le choix du patriotisme économique, en posant la question centrale de l’Union Européenne et de ses dogmes mortifères, est la candidature la plus efficace sur le plan économique et la plus sociale.

Front National