vendredi 21 avril 2017

Suppression du suramortissement pour les investissements industriels : l’instabilité fiscale pour les entreprises se poursuit !

De la Tocnaye officiel

Communiqué de Presse de Thibaut de La Tocnaye, Dirigeant-fondateur d’entreprises industrielles, membre du Conseil Stratégique de Marine Le Pen, conseiller régional PACA du 20/04/2017

Le gouvernement socialiste vient de décider la suppression du suramortissement industriel après seulement 2 ans d’existence… Ce dispositif qui permettait aux entreprises d’amortir à 140 % (au lieu de 100 %) de leur valeur les investissements industriels allait dans le bon sens. Et plusieurs indicateurs montent que sur cette période les acquisitions de machines-outils, robots, éléments de process complémentaires, engins de manutention, etc… ont justement nettement augmenté en 2016.

Cette mesure est donc doublement irresponsable :

1) elle conforte l’instabilité fiscale chronique de la France vis-à-vis des entreprises ; 2) elle s’oppose directement à la politique de ré-industrialisation.

Or, la baisse de la fiscalité et le financement des PME et ETI est une condition fondamentale de la ré-industrialisation.

C’est pourquoi Marine Le Pen, en plus de la sauvegarde de ce dispositif, propose au moins quatre engagements en faveur des PME/ETI et la ré-industrialisation :

a) Baisse du taux de l’IS à 24 % et exonération fiscale totale des plus-values de cession pour les PME
 
b) Allocation de 2% de l’assurance-vie vers le capital-risque dédié aux entreprises nouvelles et innovantes
 
c) Création d’un Fonds souverain, adossé à la Caisse des Dépôts, dédié aux prises de participation stratégiques défensives et offensives
 
d) Réhabilitation de l’Etat-stratège qui dirigera la politique d’innovation, de transition énergétique et de ré-industrialisation en partenariat avec les Branches professionnelles réformées et modernisées

Front National