mercredi 17 mai 2017

Découvrez la composition du nouveau gouvernement

Elysée perron

L'Elysée a dévoilé en début d'après-midi les noms des ministres qui composeront le premier gouvernement d'Emmanuel Macron. Comme le veut la tradition, c'est le secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler, qui a présenté les noms lors d'une simple allocution sur le perron du palais.

La liste complète :

Gérard Collomb, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur ;
Nicolas Hulot, ministre d'Etat, ministre de la transition Ecologique ;
François Bayrou, ministre d'Etat, Garde des Sceaux, ministre de la Justice ;
Sylvie Goulard, ministre des Armées ;
Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires Etrangères ;
Richard Ferrand, ministre de la Cohésion et des territoires ;
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé ;
François Nyssen, ministre de la Culture ;
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie ;
Muriel Pénicaud, ministre du Travail ;
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education ;
Jacques Mézard, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation ;
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes Publics ;
Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur et de l'Innovation ;
Annick Girardin, ministre de l'Outre-mer ;
Laura Flessel, ministre des Sports ;
Elisabeth Borne, ministre chargée des transports ;
Marielle de Sarnez, ministre chargée des Affaires européennes.

A cette liste s'ajoutent quatre secrétaires d'Etat : Christophe Castaner, secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, Arlène Schiappa, chargée de l'Égalité des femmes et des hommes, Sophie Cluzel, chargée des Personnes handicapées, et Mounir Mahjoubi, chargé du Numérique.

Au total, cela fait donc 22 personnes dont 12 politiques et 10 sont issues de la société civile, bien loin des 15 ministres qui avaient été promis initialement. Et si la parité hommes/femmes est respectée, avec 11 représentants pour chacun des deux sexes, force est de constater que les trois premières places dans l'ordre protocolaire reviennent toutes à des hommes.

Impossible toutefois de ne pas observer que certains ministères traditionnels manquent à l'appel : cette équipe 
ne laisse pas de place aux questions de la famille, du logement ou de la fonction publique.

Le 17/05/2017


Note BYR : j'ajoute à ces oublis étonnants celle de la francophonie ! Il est vrai que selon Emmanuel Macron, la culture  française -donc, la langue- n'existe pas !