vendredi 19 mai 2017

Humanoïde ?

Robot humanoïde

Depuis le 7 mai dernier, une vague incontrôlée déferle dans les esprits et autres intentions plus ou moins affirmées des uns et des autres dans le camp de ceux qui avaient opté -pour certains avec fougue- en faveur de la candidate malheureuse qui affrontait le "chouchou" des médias et du Système, devenu depuis le président de la République.

Vague que je n'ai pas pris.

De fait, pour certains, qui n'hésitent nullement à le proclamer sur les réseaux sociaux, Marine Le Pen "s'est plantée" au point de faire douter de sa présence à la tête du mouvement patriote et au delà à mobiliser sur son nom  l'ensemble des Français favorables à la défense des valeurs que nous portons. Tout bonnement en raison du débat du 3 mai où se contredisaient la présidente du FN et Emmanuel Macron à la télévision.

Or, et d'ailleurs Marine Le Pen, l'a dit hier soir, si elle accepte de faire son méa culpa en expliquant qu'effectivement ça n'était pas vraiment le débat attendu, la question se pose, et les contradicteurs auraient certainement du se la poser, faut-il être un robot pour participer à une telle organisation médiatisée ?

La présidente du mouvement qui sera bien candidate aux élections législatives sur la 11ème circonscription du Pas-de-Calais a évidemment toute la capacité nécessaire pour être le "moteur" des patriotes. Le "ratage" d'un débat est une chose qui arrive à n'importe quelle personne humaine.

Marine Le Pen n'est pas un humanoïde, issue d'une superproduction hollywoodienne !

GS