mardi 9 mai 2017

Marion Maréchal-Le Pen annonce son retrait politique... Mais elle promet de revenir

Marion Marechal-Le Pen Appart


Les adieux de Marion Maréchal-Le Pen ? Plutôt un retrait stratégique. La nièce de Marine Le Pen s'explique dans une lettre qui sera publiée mercredi dans Vaucluse Matin- Le Dauphiné Libéré, et dont des extraits viennent d'être dévoilés. On y apprend ainsi les raisons qui, à 27 ans, la poussent à prendre le large

La député du Vaucluse ne compte pas se présenter aux législatives de juin, au grand dam de son grand-père Jean-Marie Le Pen qui a qualifié mardi dans Le Figaro ce départ de "désertion". Maman d'une petite fille de 2 ans et demi, elle invoque avant tout des raisons personnelles. 
 
"J’ai beaucoup manqué à ma petite fille dans ses premières années si précieuses. Elle m’a aussi terriblement manquée. Il est essentiel que je puisse lui consacrer plus de temps"

Elle veut se tourner vers l'entreprise

Celle qui est députée du Vaucluse depuis juin 2012 avait laissé entendre à plusieurs reprises qu'elle ne souhaitait pas se représenter aux législatives après ce premier mandat. Cette fois, dans son courrier, elle évoque son envie de réorienter sa vie professionnelle : "Je n'ai jamais renoncé à mon idée de m'extirper un jour ou l'autre du monde politique pour une expérience dans la vie civile", écrit-elle dans le quotidien local, soulignant son goût pour "le monde de l'entreprise" dans lequel cette diplômée de droit public souhaite évoluer

Le message est également politique. Pour la personnalité la plus populaire du Front National, "l'époque des politiciens déconnectés du réel avec des décennies de mandat électif derrière eux est révolue. Si nous voulons rendre ses lettres de noblesse à la politique, il faut prouver aux Français qu'il existe aussi des élus libres et désintéressés refusant de s'accrocher coûte que coûte à leur statut et à leurs indemnités". En revanche, aucune allusion à Marine Le Pen, dont Marion Maréchal-Le Pen a souvent critiqué la stratégie, et qui pourrait choisir de se replier pour éviter un (nouveau) règlement de compte en famille après les législatives.

A même pas 30 ans, la nièce de Marine Le Pen prend toutefois soin de préciser qu'elle ne fait pas ses adieux : "Je ne renonce pas définitivement au combat politique", assure-t-elle. De retour pour 2022 ?