jeudi 4 mai 2017

Tirs croisés

Débat second tour 2017 1

Selon l'ensemble des médias le gagnant est...Emmanuel Macron.

Et même, d'après un sondage, c'est du 63/34 !

Surpris ?

Pas du tout , c'était largement prévisible que le sondage fait pour BFM-TV par la société Elabe allait forcément se diriger dans le sens du vent désiré par la direction de cette chaîne d'info continue qui appartient au groupe de Patrick Drahi.

L'objectivité n'est donc vraiment pas à chercher auprès de cette presse ( BFM et l'immense majorité de ses collègues) mais ça, on le savait.

Si effectivement Marine Le Pen a lançé l'attaque frontalement oserais-je dire, directement et sans laisser la moindre parcelle de libre à son adversaire, c'est la position de l'outsider qui le voulait. Aussi, Emmanuel Macron s'est contenté de répondre par  une batterie de fausses solutions pour faire savant et sérieux alors que tout à chacun sait que son gouvernement, qui sera s'il est élu ce dimanche, dans la continuité totale de celui de Bernard Cazeneuve qui le soutient avec force ne pourra rien faire puisqu'il est poings-liés  par l'Union européenne et ses institutions qui elles possèdent la main...

Alors lorsque monsieur Macron qui est le candidat du PS, un partiqui se présente sous un autre nom (à cet égard, le vainqueur possible n'est en vérité autre que François Hollande) nous serine qu'il va tout faire pour sortir notre pays de l'ornière dans lequel trente années de "tout Europe" nous a enfoncé, grâce aux gouvernements de droite comme de gauche qui se sont succédés, il ment tout simplement.

De souveraineté, de liberté de choix, il n'y en a aucune, et d'ailleurs, il suffit de se remémorer les visites récentes des candidats Macron et Fillon auprès de la chancelière allemande pour s'en persuader.

Lorsque je constate que les journalistes se contentent d'expliquer tranquillement comme monsieur Tabard du Figaro que Marine Le Pen est "la candidate de l'indignation",  et Emmanuel Macron "le candidat des solutions", je me dis que l'on est tombé bien bas. Niveau sincérité et surtout niveau honnêteté, on repassera...

Mais, au final, rien d'étonnant venant d'un média libéral qui à l'image du parti qui est évidemment celui pour qui il roule, appèlle, et ce sans se poser aucune question, à voter socialiste ( enfin Macron) ce dimanche.

Pour finir, j'invite mes lecteurs, qui soutiennent évidemment Marine Le Pen à se remettre en tête cette phrase lâchée hier soir par Emmanuel Hollande en direction de son adversaire et donc à ses électrices et électeurs :

"Vous êtes la coproduction du système que vous dénoncez parce que vous en vivez, vous êtes son parasite"

Sympa de traîter plus de 7 millions de Français de parasites !

GS