mardi 30 mai 2017

Vers une majorité FN dans le Var ?

Brignolles Var

Une majorité de députés FN dans le Var ? C’est le quotidien 20Minutes qui se pose sérieusement la question. À vrai dire, le journal gratuit s’appuie sur des éléments connus de tous les observateurs et analystes. Le premier de ces éléments, c’est le score obtenu par Marine Le Pen à la présidentielle, la candidate étant arrivée en tête dans 7 des 8 circonscriptions du département au premier tour. Au second tour, elle a fait pratiquement jeu égal avec Emmanuel Macron : 49,15% contre 50,85%. C’est donc peu de dire que le Var est une zone de force pour notre mouvement.

Démoralisation des LR, disparition du PS… et trop faible implantation macroniste

Ensuite, la « droite », jusque-là hégémonique localementtous les députés sortants sont étiquetés LR – est particulièrement touchée par le doute, consécutif à la défaite de François Fillon, et à la proximité programmatique avec Macron et son parti. Et, par voie de conséquence, par la multiplication des candidats « divers droite ». Du coup, comme l’écrit 20Minutes, les Républicains varois « sont de plus en plus menacés par les candidats frontistes ». Première conséquence de ce changement des rapports de force locaux : trois députés sortants LR ne se représentent pas. La nature, dans le Var comme ailleurs, ayant horreur du vide, tout semble indiquer que ce vide sera comblé politiquement par les candidats FN/RBM.

Lesquels ont commencé à rassembler au-delà de leur formation : ainsi dans la 6e circonscription – celles de Brignoles -, Jérôme Rivière, candidat FN – et ex-député UMP des Alpes-Maritimes -, a pour suppléant une représentante de Debout la France, Chantal Lopez. Et, bien sûr, le rassemblement se fera à l’échelle du département pour le deuxième tour Nicolas Dupont-Aignan a obtenu 4,76% des suffrages varois.

Le vide politique que nous évoquions, ce n’est en tous cas pas la ou les gauches qui sont en mesure de le combler : le PS – dont le candidat Hamon a culminé à 3,44% sur le départementamplifie en quelque sorte localement la déliquescence observée au niveau national, ne présentant des candidats que dans 2 circonscriptions, et s’effaçant partout ailleurs au profit de La République en Marche, le parti du président.

Le 30/05/2017

FN législatives 2017