mardi 27 juin 2017

Admission Post-Bac : le nouveau gouvernement doit faire cesser ce loto géant

Dussausay FNJ 2

Communiqué de presse de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse, Membre du Bureau Politique du FN du 27/06/2017

La deuxième vague de l’orientation post-bac s’est ouverte ce lundi 26 juin : de nouveaux espoirs, de nouvelles joies, mais aussi de nombreuses déceptions et colères. La raison ? L’instauration officielle du tirage au sort via la circulaire 2017-077 du 24 avril dernier, signée par Najat Vallaud-Belkacem.

Les conséquences de ces choix politiques et idéologiques sont gravissimes puisqu’un nombre de plus en plus important de jeunes talents se retrouvent, désormais, dans l’incapacité de bénéficier d’une orientation correcte. Face à la surpopulation des établissements universitaires (50 000 étudiants supplémentaires chaque année), ni le tirage au sort, ni la sélection par l’argent ne peuvent assurer une orientation juste.

Il faut faire tomber le tabou de la sélection au mérite, dès la première année de licence.

Le Front National de la Jeunesse invite le nouveau Ministre de l’Enseignement supérieur, Madame Frédérique Vidal, à se saisir de cette opportunité et à revenir sur l’article L612-3 du Code de l’Éducation stipulant que « les dispositions relatives à la répartition entre les établissements et les formations excluent toute sélection ». En contrepartie, la loi Savary du 26 janvier 1984, créant un droit à l’inscription en première année de licence indépendamment du mérite des bacheliers, doit être étendue à l’ensemble des formations post-bac.