mercredi 14 juin 2017

Bourges : une Eglise fermée pour «profanation» après le tournage d'un clip d'un rap

Bourges église Saint-Pierre

Le diocèse de Bourges a fermement condamné le clip de Vin2S tourné dans une Eglise sans autorisation, estimant que le lieu de culte avait été blasphémé. Une messe «de réparation» se tiendra le 14 juin, comme prévu en cas de profanation.

Le jeune rappeur berruyer du Val-d’Auron de 23 ans Vin2S s'est mis à dos les autorités ecclésiastiques de sa région après avoir posté sur Youtube un clip vidéo qui contient des images de ce qu'il estime être «la cathédrale de Bourges».

S'il a en fait confondu la majestueuse cathédrale Saint-Etienne avec l’église Saint-Pierre de Bourges, il n'en a pas moins attisé les foudres de l'archevêque de Bourges, Monseigneur Armand Maillard. Le rappeur s'est en effet permis de s’asseoir sur l’autel consacré qui contient les reliques des saints, un acte qualifié de «sacrilège» et de «profanation» par l'archevêque dans des propos rapportés par France 3. Ce dernier a d'ailleurs décidé de fermer l'édifice religieux jusqu'au 14 juin à 18h30, date et heure de la messe dite «de réparation», prévue par le code de droit canonique en cas de profanation.

Le diocèse tient en outre à rappeler qu'il n'a jamais accordé d'autorisation au tournage du clip, et constate combien cette initiative «a pu porter atteinte à l’intimité spirituelle de nombreux croyants dont le lieu de culte a été ainsi blasphémé».

Contacté par France info, le rappeur originaire de l'île de Mayotte affirme que son action n'avait rien de sacrilège et de se défend d'avoir voulu organiser une provocation envers les chrétiens. «J'ai juste pris quelques images pour coller au thème du morceau», se justifie-t-il, regrettant que le diocèse n'ait pas voulu considérer qu'il ne s'agissait que de musique. Face à la grogne suscitée par sa vidéo, Vin2S l'avait retirée de toutes les plateformes avant même l’intervention de l’église.

Le 13/06/2017

RT France